Agility

 

Attention évolution du réglement FCI applicable 1 janvier 2018 (voir en bas de page)

L'agility est une discipline canine éducative consistant à faire évoluer un chien sans laisse ni collier sur un parcours composé d'obstacles divers.

L'Agility n'est pas une course de vitesse mais avant tout une course d'adresse.

Certains obstacles présentent des zones de contact que le chien doit obligatoirement fouler pour prétendre avoir franchi l'obstacle entièrement. D'autres nécessitent un temps d'arrêt avant de continuer le parcours.

L'agility est autant un sport pour l'animal que pour son maître.

Accessible à toutes les races, même les plus petites, les chiens sont répartis en différentes catégories en fonction de leur hauteur ou de leur race.

 

 

- Des concours sont organisés dans toute la France chaque weekend. Il suffit d’être adhérent d’un club de la Société Centrale Canine et posséder la licence d’agility de la Commission Nationale Education Activités Cynophiles.
- En règle générale dans un concours sur une journée, un agilitiste peut effectuer, suivant son niveau, trois ou quatre parcours :
- un OPEN ou OPEN plus
- un DEGRE 1er 2eme ou 3eme(si son chien est LOF),
- un GPF et un JUMPING ou JUMPING plus.
Les obstacles pour un parcours sont : 


La haie : Le saut en hauteur est constitué de deux fines barres retenues
entre deux poteaux.
Les barres peuvent être placées à différentes hauteurs en fonction de la taille du chien.


Le saut en longueur : Le saut en longueur, de part sa conception peut être ajusté en longueur. Il est constitué de quatres planches maintenues à l'oblique par un socle incliné.
La hauteur de chaque composante du saut augmente progressivement
Quatres piquets délimitent l'obstacle


Le slalom : Le chien doit slalomer entre les poteaux.


La table : Le chien doit sauter sur la table et marquer un temps d'arrêt avant de repartir.


Le tunnel rigide : Le chien doit traverser le tunnel rigide.


Le tunnel souple ou chaussette : Tunnel qui a une entrée rigide et l'autre bout constitué d'un manchon mou dans lequel le chien doit ramper pour trouver la sortie.


La balançoire : Une simple planche montée sur bascule. Pas si simple que cela car le chien doit OBLIGATOIREMENT poser une pate sur les zones de contact (en rouge) à la montée comme à la descente.


La palissade ou A : Deux larges planches à l'oblique. On retrouve les zones de contact. Le chien ne doit pas sauter avant d'avoir poser une patte sur la zone rouge.


Le mur : Un saut mais le chien ne voit pas ce qu’il y a derrière.


La passerelle : Une poutre avec ses zones de contact.


Le pneu : Un saut dans le centre.


Moins le chien fait de fautes,  moins il obtient de pénalités.
Le temps du parcours est imposé par le juge et le dépasser ajoute des pénalités.

 

* pour en savoir plus : Cliquer ici

* Le réglement PDF 2018: Cliquer ici

 

 

dessin